Rencontre avec Martin Boisselle

Article publié par Forgenext
le 20/10/2017




Bonjour Martin ! Pourrais-tu te présenter ?

Et bien bonjour, je m’appelle Martin Boisselle et je suis de la Rive-Sud de Montréal, Québec. Je suis joueur depuis toujours mais j’ai eu une révélation en 2006-2007. Je suis un ingénieur de son en publicité, et père de 3 enfants.

 

Quelle a été la première idée qui t’a conduit à faire Star Cartel ?

J’adore le jeu Container. J’aimais le fait de charger un navire avec des ressources et aussi de faire varier un marché. Je suis parti de ces 2 points-là.

 

As-tu fait Star Cartel parce que c’est un type de jeu que tu apprécies particulièrement ?

Oui, tellement ! Les jeux de marchés, de manipulations de marchés, c’est mon truc. J’adore trouver pleins de manières de manipuler des valeurs de différentes commodités, ce qui apporte souvent beaucoup d’interactions entre les joueurs.

 

 

Quel est la mécanique de jeu forte dans Star Cartel ? Comment tu le vendrais à des joueurs ?

Le fait de remplir ton vaisseau et s’il se remplit complètement, de pouvoir livrer immédiatement. En récompense, tu reçois un nouveau vaisseau, avec une plus grande capacité et peut-être avec un pouvoir.

 

Quel public aimera jouer à Star Cartel d’après toi ?

Les familles, les joueurs non-initiés, et les joueurs qui aiment les jeux simples d’économie.

 

Est-ce plus drôle de jouer à 3 ou à 6 à Star Cartel ?

Moins il y a de joueurs, plus on a de contrôle sur le marché. Plus il y a de joueurs, plus c’est difficile de planifier à long terme. Ça dépend du type de joueurs. J’adore y jouer, peu importe le nombre de joueurs !

 

Star Cartel zoom cartes

 

Comment trouves-tu les illustrations de Michal Niewiadomy, choisies par Osprey ? As-tu participé au choix ?

J’adore ! C’est un style vraiment BD et très coloré ! Et en plus, si on regarde bien, les deux personnages sur la couverture sont des femmes. Le design des différents vaisseaux est aussi très bien réussi !

 

Pourquoi le nom Star Cartel ? A-t-il toujours eu ce nom ou le jeu a-t-il connu une évolution ?

C’est une idée d’Osprey, question de re-thématiser le jeu. Auparavant, c’était un jeu de navires et de conteneurs. Ils ont changé le tout pour la Sci-Fi.

 

As-tu un quelconque attrait pour l’espace ?

J’adore l’espace, mais jamais je n’irai. À moins que l’infrastructure y soit top-notch… 🙂

 

Si on te donnait le choix entre les deux, tu préférerais être flic ou contrebandier ?

Contrebandier. Faire des trucs dans l’ombre, c’est plus mon genre de truc. Courir après les autres, tenter de les prendre, c’est moins « thrillant ».

 

Star Cartel partie en cours

 

As-tu déjà fait partie d’un Cartel ou as-tu un casier judiciaire ?

Mon procès en cours ne me permet pas de parler des actes auxquels je suis lié.

 

Seras-tu à Essen pour faire la promo de la sortie du jeu ?

J’aimerais beaucoup, mais les chances sont minces. Mon procès en cours m’empêche de sortir du pays. Mais je suis en train de me préparer un conteneur que j’enverrai à Essen. C’est long en bateau. Donc, un lit, des jeux et un ordi, le tout dans mon conteneur. C’est une bonne idée, non ?

 

Est-ce que tu es fort en dédicaces ?

Encore une fois, mon procès m’empêche de répondre… J’ai hâte que ce soit terminé pour pouvoir en parler.

 

Que vas-tu faire de tes exemplaires d’auteur ?

Les garder dans une voute, question de faire monter la valeur. Dans 56 ans, d’après mes calculs, je vais les ressortir, intacts. Ma retraite sera alors assurée.

 

Toi qui travailles dans le son, si Star Cartel devait se jouer en musique, tu préconiserais quoi aux joueurs ?

Le dernier album de Vitalic : Voyager. À chaque fois que j’écoute l’album, je m’imagine jouer à Star Cartel et faire les livraisons sidérales.

J’aime bien Tim Hecker aussi, dans un style plus abstrait : Harmony in UltraViolet.

Oxygène, de JM Jarre, est aussi un bon choix.

Enfin, il ne faut pas oublier la trame sonore de Blade Runner, de Vangelis.

 

LA QUESTION BONUS : Tu préfères l’été ou l’hiver à Montréal ?

Avec ces écarts de températures, il faut s’adapter. Donc, chaque saison à son lot d’avantages. Le printemps et l’été, c’est le retour du vélo pour le travail. C’est aussi le temps de jouer au Disc Golf, ma nouvelle passion. Et l’hiver, c’est le hockey et la planche à neige. Chaque saison est la bienvenue, mais faut pas qu’elle reste trop longtemps.

 

Star Cartel

Auteur : Martin Boisselle

Illustrateur : Michal Niewiadomy

Editeur : Osprey Games

Date de sortie : 19 octobre 2017

Nombre de joueurs : 3-6

Age : 10+

Durée de jeu : 45 minutes

Contenu : 1 plateau Cartel, 90 cartes de Contrebande, 27 cartes Vaisseau, 5 jetons Contrebande.

Prix conseillé : 25 euros

Présentation :

Star Cartel est un jeu de contrebande spatiale dans lequel il faut faire les bons paris au bon moment. Les joueurs y incarnent des marchands et des contrebandiers qui essaient de maximiser la valeur des biens qu’ils stockent, tout en minimisant la valeur des biens des autres joueurs. Négocier des biens avec le Cartel permet d’augmenter leur valeur sur le marché noir, mais vous empêche de planquer ce type de biens. Améliorez votre vaisseau, stockez votre butin et faites varier la valeur de vos marchandises. Et n’oubliez pas que dans l’Espace, personne ne vous entendra comploter…


Liens

Le jeu sur BGG
Le jeu sur le site web d'Osprey Games
La fiche du jeu sur le site de Forgenext